Nishamag

People : Ça craint pour Burna Boy et sa mère

Un promoteur de spectacle a accusé le chanteur nigérian, Burna Boy et sa mère, Bose Ogulu, d’extorsion.

Il a affirmé avoir payé 15 000 $ à Burna Boy pour un spectacle et Burna a publié le dépliant sur son Instagram.

Cependant, lorsqu’il était temps pour Burna de se produire, le promoteur de spectacle allègue que le chanteur nigérian a refusé de se présenter.

Il poursuit ensuite en affirmant que la mère de Burna, qui est également son manager, lui a demandé de payer 10 000 $ supplémentaires avant que Burna ne descende de sa chambre d’hôtel pour se produire.

Il a dit qu’il s’était alors rendu compte qu’il se faisait extorquer, alors il a refusé et Burna s’est immédiatement rendu sur les réseaux sociaux pour publier que le spectacle avait été annulé, puis lui et son équipe se sont faufilés hors de l’hôtel par l’arrière.

Le promoteur du spectacle a déclaré qu’il demandait le remboursement des 15 000 $ puisque Burna ne s’est plus produit, mais ils ont refusé de rendre l’argent.

Il a écrit : « Bose Ogulu a tenté de m’extorquer 10 000 $.  Après le paiement intégral de la somme convenue, elle a demandé 10 000 $ supplémentaires.

Lire aussi : People: le chanteur nigérian Korede Bello fait de graves révélations de fétichisme dans la musique

Une fois le solde entièrement payé, il a posté et confirmé sa présence.  C’est à ce moment-là que Bose m’a dit que je devais payer 10 000 $ supplémentaires avant qu’il ne descende.

J’ai réalisé que je me faisais extorquer.  À ce moment-là, je ne voulais plus poursuivre avec eux.  C’était vers 1h10 du matin.  Il devait arriver au club à 00h45.  Une fois que j’ai demandé le remboursement des 15 000 $ (environ 9 millions de nairas) qui avaient été payés cette nuit-là (le dépôt a été payé le 7 octobre à Los Angeles), c’est à ce moment-là qu’il a posté ce dépliant annulé, mais ils ont refusé de rendre l’argent.

Après des heures de négociations dans le hall de l’hôtel, toute l’équipe s’est faufilée hors de l’hôtel par la sortie arrière pour nous éviter. »

Uzoh a juré de traiter l’affaire légalement, affirmant que sa seule demande était que Burna Boy et sa mère remboursent l’argent qu’il leur avait versé.

Lire aussi : People: quand Emma Lohoues se fait racketter en cachette

Poursuivant, il affirme: « Ce ne sont que les principaux détails de ce qui s’est passé le 31 octobre à Houston, au Texas.  Parce que je n’ai pas craqué après l’extorsion, on m’a volé plus de 50 000 $ (environ 28 millions de nairas) et mon nom a été diffamé dans la ville que j’aime.  Nous laisserons la loi finir ce qu’elle a commencé.  Je suis fier d’être un gars respectable, en particulier dans l’industrie du divertissement.

Ma seule demande à ce stade est le remboursement.  Vous avez été payé pour un service que vous n’avez pas terminé.  Soyez un grand gars et retournez gentiment mon argent @burnaboygram. »

 Avec Afrikmag

1 commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag