Nishamag

Le créateur de l’antivirus McAfee s’est suicidé dans une prison en Espagne

Publicités

Après avoir fait fortune avec son antivirus dans les années 1980, John McAfee était revenu sur le devant de la scène en devenant un gourou des cryptomonnaies. Un tribunal venait d’ordonner son extradition vers les Etats-Unis, qui l’accusaient de fraude fiscale.

John McAfee, le créateur américain du célèbre logiciel antivirus portant son nom, s’est suicidé mercredi dans une prison en Espagne, où un tribunal venait d’ordonner son extradition aux Etats-Unis qui l’accusent de fraude fiscale. Cet homme d’affaires de 75 ans a été retrouvé mort dans sa cellule de la prison Brians 2 située près de Barcelone.

Lire aussi: Corazon Kwamboka fait le buzz avec ses photos[photos]

En effet la nouvelle a été annoncée par un communiqué laconique du ministère de la justice qui indique qu’une enquête a été ouverte après qu’un prisonnier âgé de 75ans encourant une mesure d’extradition aux Etats Unis dont il ne fournit pas l’identité a été retrouvé mort dans sa cellule Après le succès de son antivirus dans les années 80, John McAfee revient au devant de la scène avec la crypotomonaie grâce auxquelles il affirmait gagner 2.000 dollars par jour et était suivi par près d’un million de personnes sur Twitter.

Il avait été arrêté en octobre 2020 à l’aéroport de Barcelone, juste avant d’embarquer à destination d’Istanbul, au lendemain de la publication par un procureur américain d’un acte d’accusation le visant notamment pour avoir omis de déclarer des millions de dollars de revenus issus de la promotion de cryptomonnaies.

Lire aussi: Affaire de Coca-Cola-Cristiano : ces zones d’ombre révélées

Il avait alors été placé en détention provisoire. Selon la justice américaine, John McAfee avait aussi dissimulé des biens, notamment immobiliers, un yacht et une voiture en les mettant au nom d’autres personnes. Les autorités américaines avaient émis un mandat d’arrêt via Interpol et demandé son extradition. Il encourait jusqu’à trente ans de prison.

John McAfee avait commencé sa carrière à la Nasa avant de travailler dans plusieurs entreprises informatiques. Il avait fondé en 1987 la société McAfee, devenue un géant des logiciels antivirus et qu’il avait revendue à Intel en 2010.

Lire aussi: Affaire de jalousie entre Lino Versace et Molare: tout s’explique

Cependant sa vie de rêve avait ensuite pris un tournant inattendu. John McAfee avait défrayé la chronique, en 2012, lorsque son voisin au Belize, un petit pays d’Amérique centrale, avait été mystérieusement assassiné – une affaire toujours pas élucidée à ce jour. La police avait alors découvert qu’il vivait avec une jeune fille de 17 ans et qu’il détenait plusieurs armes dans sa maison.

John McAfee s’était lancé dans une cavale rocambolesque qui avait tenu les médias en haleine pendant un mois. « Je ne suis pas un fou », avait-il déclaré à l’époque. « Je suis excentrique, courtois, attentionné, gentil, plein d’humour. Nous, les humains, sommes des créatures amusantes. ». Un documentaire intitulé « Gringo : The Dangerous Life of John McAfee » diffusé en 2016 évoquait sa vie au Belize.

Lire aussi: Challenge: Didier Drogba veut former 1 million de jeunes africains

En 2015, il avait été arrêté aux Etats-Unis pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. Après cet épisode, il s’était fait discret dans les médias. Jusqu’à janvier 2019, lorsqu’il avait fui son pays tout en disant vouloir en briguer la présidence.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités