Nishamag

Le Cacit engagé à faire des enfants des vecteurs de paix

“Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité.” C’est à la base de cette pensée de Koffi Annan que Justin Abalo Badjaliwa, coordinateur du programme régional du CACIT, a donné le ton, ce vendredi, au projet d’accompagnement aux Conseils Consultatifs Nationaux des Enfants au niveau préfectoral , régional et national (CCPE, CCRE, CCNE).

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: sauvagement battue par son mari, elle tombe du 2e étage [Vidéo]

Cet atelier régional tenant lieu d’atelier national. Il s’étend sur deux jours (du 05 au 06), avec l’appui financier de l’Unicef et , présidé par le CACIT. Semer des graines de paix et consolider les acquis obtenus en matière d’éducation à la paix et à la non violence, et la participation de ces enfants aux prises de décisions sur les questions des enfants, sera la mission du CACIT.

Selon le coordonnateur du programme régional du CACIT, M. Justin Abalo Badjaliwa, « Les enfants sont des vecteurs de paix et lorsqu’on éduque les enfants suffisamment, à leur inculquer les valeurs de paix et de la non violence, l’avenir est rassurant. »

A LIRE AUSSI : Qui est réellement le jeune tué par balle à Avedji hier ?

Cet atelier accouchera de la validation de plans d’action préfectoraux, d’un plan d’action régional dégagé par région pour enfin aboutir au plan national. Chaque région aura la possibilité de choisir un représentant pour faire partie du bureau national.

Notons que les villes, Sokodé et Kara receptionnent elles aussi, simultanément cet atelier.

Rabson D.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!