Nishamag

Insolite : une mère vend un de ses jumeaux pour …

Publicités

Une mère afghane a été contrainte de vendre l’un de ses jumeaux pour nourrir l’autre, alors que la crise alimentaire s’aggrave dans le pays.

Lire aussi : Insolite : un homme violé par deux femmes se trouve entre la vie et la mort

Selon Mail Online, la femme de 40 ans, originaire de la province septentrionale de Jawzjan, a donné le bébé à un couple sans enfant en échange de 104 dollars qui, espérait-elle, permettrait d’acheter suffisamment de nourriture pour que sa famille puisse vivre six mois de plus.

Rappelons que la prise de pouvoir par les talibans en août a effondré l’économie. Selon les Nations unies, plus de la moitié de la population afghane risque de mourir de faim cet hiver, un problème aggravé par le fait que de nombreuses organisations humanitaires ont fui le pays lorsque le gouvernement s’est effondré.

La situation critique de cette famille a été découverte par Save the Children, qui a toujours des travailleurs sur le terrain qui distribuent la nourriture dont ils disposent à ceux qui en ont besoin.

S’adressant aux travailleurs humanitaires, la mère du bébé a expliqué qu’elle avait donné naissance aux jumeaux – un garçon et une fille – il y a environ quatre ou cinq mois, peu après avoir quitté leur ferme en raison de la sécheresse.

La femme a expliqué qu’elle avait initialement prévu de garder les deux enfants, mais qu’elle arrivait à peine à se procurer suffisamment de nourriture pour un seul d’entre eux – généralement du pain, et parfois du lait en poudre.

Lire aussi : Drame : aidé par sa mère, un jeune homme décapite sa sœur enceinte

Son mari, âgé de 45 ans, travaille comme ouvrier et gagne à peine 1 dollar par jour. Ce montant ne suffit que pour deux jours de nourriture.

Le deuxième fils aîné travaille également au marché voisin, dit la mère, en poussant les charrettes que les propriétaires d’étals utilisent pour transporter leurs produits.  Mais comme il est jeune, les propriétaires préfèrent souvent utiliser des enfants plus forts et il se retrouve souvent sans travail.

Avec AfrikMag

1 commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités