Nishamag

Zoophilie : un homme risque une lourde peine pour avoir couché avec une chèvre

Publicités

Shaari Hasan, 60 ans, aurait été attrapée par la propriétaire de la chèvre après avoir entendu des bruits étranges venant de l’arrière de sa maison. Il reviendra devant le tribunal le mois prochain.

Lire aussi : Insolite : un père annule le mariage de sa fille le jour J devant le maire

Un homme âgé a été accusé d’avoir eu des relations s3xuelles « non naturelles » avec une chèvre et pourrait être condamné à la flagellation.

Le veuf de 60 ans, Shaari Hasan, qui vit à Rawang en Malaisie, a été inculpé après avoir prétendument commis l’acte le 27 juillet de cette année.

En vertu de l’article 377 du Code pénal malaisien, il risque jusqu’à 20 ans de prison ainsi qu’une lourde amende ou une flagellation brutale.

Selon les médias locaux, il a été pris en flagrant délit lorsque la propriétaire de la chèvre, une femme de 45 ans, a entendu l’animal faire des bruits étranges depuis l’arrière de sa maison.

La police dit qu’elle s’est ensuite précipitée vers la chèvre pour trouver un homme à moitié nu debout à côté d’elle.

Après avoir remarqué la femme, il s’enfuit. Le propriétaire a été dévastée de trouver sa chèvre morte après l’incident.

Hier, au tribunal, Hasan a finalement plaidé non coupable, ayant initialement plaidé coupable lorsque l’accusation a été lue.

Le revirement s’est produit après que le juge Nurul Mardhiah Mohammed Redza a présenté au tribunal un t-shirt et un pantalon, qui auraient été pris à Hasan lors de l’arrestation.

Le juge a demandé à l’accusé : « Est-ce que la chemise et le pantalon vous appartiennent ?

Hassan a répondu: « Non. »

Le juge a ensuite expliqué que le plaidoyer de culpabilité initial d’Hasan ne pouvait être accepté s’il n’admettait pas que les vêtements étaient les siens.

Lire aussi : Scandale : un prêtre de 86 ans accusé d’agression s3xuelle sur un gamin de 12 ans

Par conséquent, l’accusation a été relue et le vieil homme a plaidé non coupable.

Les avocats d’Hasan ont demandé au tribunal une libération sous caution, contre laquelle le procureur adjoint Siti Khadijah Amir Hamdzah s’est vigoureusement opposé.

Le tribunal s’est rangé du côté du procureur et aucune caution n’a été offerte à l’accusé.

Hasan reviendra devant le tribunal pour mention le 24 décembre.

Avec AfrikMag

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités