Nishamag

Coupé décalé: Ariel Sheney veut prendre le pouvoir

Publicités

Dans son dernier titre, l’artiste ivoirien ARIEL SHENEY se proclame comme étant l’espoir du coupé décalé. Son titre Ètèssê sorti la semaine passée fait l’effet d’une bombe au sein des artistes et du public du coupé décalé à travers le monde.

Lire aussi: Sagbohan Danielou: ce que vous ignorez de l’homme-orchestre béninois

En effet, ces dernières semaines, il occupe l’actualité depuis sa sortie médiatique sur TRACE FM dans l’émission “Accusé, levez vous” où son embrouille avec SAFAREL s’est illustré avec l’irruption de ce dernier dans les locaux de la radio.

À l’écoute du morceau D’ARIEL SHENEY, l’on constate des paroles qui ne font que ses propres louanges « Je suis celui que vous refusez que je sois, Je suis le lion musical de la cote d’ivoire »

« Je décide de quand on danse et quand on chante »

 «  Je ne suis pas Dieu, mais je suis le maître du destin musical de la Côte d’Ivoire. C’est à prendre ou à prendre !”

Depuis la mort d’ARAFAT DJ, un chaos est constaté dans le mouvement coupé décalé et selon certains acteurs, c’est un genre qui disparaît petit à petit pour laisser place au Rap Ivoire

Pour les acteurs les plus connus comme ARIEL SHENEY, SERGES BEYNAUD ou encore SAFAREL OBIANG, ceci sonne comme une insulte à leur égard et chacun essai d’arracher l’amour du public à travers titre et auto proclamation, ce que ARIEL illustre encore en chanson sur son projet Ètèssê  que vous pouvez visionner ici : ( Lien YouTube)

Pensez-vous que ce titre ego trip sur les bords lui donne raison lorsqu’on observe la carrière de l’artiste qui pourtant est restée terne malgré ses dernières sorties ?

 Pour Info, il vient de résilier son contrat avec Sony music en accusant la boîte de ne pas être à la hauteur de ses attentes.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités