Nishamag

Coup de tonnerre: des révélations sur l’implication du Togo dans le putsch malien

Du 13 au 14 novembre 2020 le Président de la transition du Mali, Bah N’Daw a effectué au Togo une visite d’amitié et de travail, la première du genre à l’étranger depuis son accession au pouvoir dans les conditions qui n’éch appent à personne. Officiellement, ce séjour à Lomé qui a été marqué par des rencontres de haut niveau et des visites de terrain, s’inscrit dans le cadre de sa tournée dans les pays de la sous-région ouest africaine. Mais en réalité, il s’agit d’une consécration de plus de trois mois et demi de très discrets contacts entre les nouveaux hommes forts de Bamako et la présidence togolaise.

Lire aussi:Togo: Faure Gnassingbé et cette somme de contradictions


Selon notre confrère Africa Intelligence qui révèle l’information dans son édition du jeudi 19 novembre 2020, les premiers contacts avec Lomé remontent au 20 août 2020. C’était par l’intermédiaire du numéro deux du CNSP, Malick Diaw, qui avait alors la haute main sur les affaires diplomatiques de la junte. Ce dernier a organisé une discrète conversation téléphonique entre le leader des officiers putschistes, Assimi Goita – aujourd’hui vice-président de la transition et le Chef de l’Etat togolais.


Suivra quelques jours plus tard, le débarquement dans la capitale togolaise, à la tombée de la nuit et dans le plus grand secret, d’une délégation du CNSP. Composée des Colonels Diaw et Ismaël Wagué, la délégation qui a effectué le déplacement à bord d’un jet affrété par la présidence de la République du Togo a « passé la soirée en compagnie de Faure Gnassingbé et de son ministre des affaires étrangères, Robert Dussey ». Toujours selon le confrère. Cette première visite a été suivie d’une seconde à la fin du mois d’août, « alors que les relations de la junte avec la Cedeao étaient au plus mal et que l’organisation régionale était sur le point d’ostraciser Bamako, déjà sous le coup de sanctions », rapporte Africa Intelligence.


Confrontés qu’ils étaient à un contexte diplomatique tendu et (…) Lire la suite de l’article sur une autre presse

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

Nishamag