Nishamag

Buzz: Camille Makosso décrié par VDA

Publicités

Le groupe Voix des anges ou VDA dénonce, dans l’une de ses chansons, les faux pasteurs et autres hommes de Dieu qui pullulent les réseaux sociaux.

Invités récemment à l’émission People’Emik, diffusée sur La 3 et YouTube, les membres du groupe Voix des anges ou encore VDA, se sont prononcés sur leurs rapports avec certains de leurs devanciers dans le mouvement zouglou dont le lead vocal du groupe Magic System, Traoré Salif dit Asalfo.

Lire aussi: Insolite : Ce que vous ignorez de la purification de l’avion d’Ethiopian par des prêtres Vodou

Lead vocal du groupe, Jim n’est pas passé par quatre chemins pour afficher sa déception vis-à-vis du promoteur du FEMUA (Festival des musiques urbaines d’Anoumabo). Le chanteur a affirmé que son groupe et lui ont toujours répondu présents à toutes les sollicitations de leur aîné, Asalfo, mais qui, à son tour, a fait la sourde oreille lorsqu’ils l’ont sollicité pour la réussite de leur concert.

“Quand il a eu besoin du groupe VDA par rapport aux activités de la Fondation qu’il dirige, il nous a toujours associés. ‘’, a indiqué Jim, ajoutant qu’un “jour, à son bureau, on lui a demandé d’étudier notre projet par rapport à l’organisation de notre concert… Il ne nous a pas vite fait un retour malgré le fait que je l’ai relancé plusieurs fois… ‘’

Lire aussi: Révélation : les dessous du divorce de Simone et Laurent Gbagbo

Il continu en disant « Ce que nous lui reprochons est que, lors de notre concert, le 14 février 2021, nous ne l’avons pas vu. Il ne nous a pas accompagnés. Parce que je regarde tout ce que nous avons fait pour lui, la seule récompense qu’on attendait de lui, c’était d’être présent à notre concert”.

Quelques jours après cette sortie, le groupe VDA s’est vu abandonner par Schama Production qui était leur maison de production. Mais cela n’a pas empêché les chanteurs de dévoiler deux nouvelles chansons dont une, intitulée ‘’Maudia‘’ qui peut prendre le sens de « Traître » en noushi.

Lire aussi: Angélique Kidjo et sa « Mother nature »

Dans un extrait de cette production, Jim et Pitch dénoncent les faux pasteurs. ‘’A tous les faux hommes de Dieu, au travers des réseaux sociaux, ils salissent le nom de Dieu. Jésus même a honte de vous. Au lieu de prêcher l’évangile, ils nous mènent à la perdition et c’est à nous qu’ils demandent de partager leur cinéma‘’, fustigent les artistes, sans citer de noms.

Cependant beaucoup se demande s’il ne s’agirait pas du pasteur Makosso Camille qui fait le buzz sur la toile avec des directs incendiaires.. Affaires suivre

3 commentaires

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités