Nishamag

« Aucun Togolais n’acceptera qu’on dénigre son pays à cause d’une fille… »

Je vois des Ivoiriens, sur la toile, fourbir leurs armes et jurer qu’ils vont faire passer une mauvaise semaine au Togo si la Togolaise Maria Mobil s’attaque, comme elle l’a annoncé sur sa page Facebook, à son ex, l’Ivoirien Jonathan Morisson.

Lire aussi : People : Maria Mobil déballe tout sur sa relation avec son ex Jonathan Morrison

J’ai l’impression que nos frères ivoiriens, surtout ceux qui se sont rassemblés sur cette plateforme d’oisifs, de lunatiques et de détraqués mentaux nommée Facebook, souffrent du syndrome de ce jeune homme qui, pour la première fois, a acquis un gri-gri pour se battre, et qui est si excité qu’il provoque tout le monde sur sa route pour se battre.

Nous sommes tous fiers des progrès réalisés, ces dernières années, par la Côte d’Ivoire sur le plan des infrastructures, des médias et du showbiz (je le confirme, moi qui visite au moins une fois chaque année ce pays), mais ceci ne doit pas devenir une occasion pour certains Ivoiriens de profiter de n’importe quelle broutille pour insulter et frustrer d’autres pays.

Les Ivoiriens de Facebook ont pris l’habitude d’insulter, vilipender et dénigrer des pays pour n’importe quel épiphénomène. Lors de la CAN passée, ce sont les infrastructures et institutions du Cameroun qui ont été rabaissées et moquées pour une histoire de foot, et tout récemment pour une affaire de couple entre Tenor et Eunice Zunon.

Lire aussi : Togo : le look de Faure en plein séminaire gouvernemental fait les choux gras de la toile [Photos]

Depuis des mois, ce sont les routes, hôpitaux, écoles, villes… du Mali qui sont dénigrés à longueur de journée pour une affaire de soldats ivoiriens retenus au Mali.

Il y a quelques semaines, le Togo et ses hommes ont été froissés dans tous les sens sur les pages ivoiriennes, parce qu’un Togolais a épousé une Ivoirienne devenue une plaie sociale en Côte d’Ivoire.

Non, ce n’est pas un décret présidentiel du Togo ou un arrêté ministériel qui a envoyé Maria Mobil se mettre en couple avec Jonathan Morisson, et ses déboires ne peuvent en aucun cas justifier des injures et dénigrements contre le Togo.

Aucun Togolais, moi en premier, n’acceptera donc qu’on dénigre son pays à cause d’une fille dont on se demande, d’ailleurs, si elle a bien lu sa nationalité sur son acte de naissance, quand on voit l’état dans lequel elle a mis ses propres yeux.

David Kpelly

1 commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag