Nishamag

Au Togo, un jeune de 20 ans tué par des militaires lors du couvre-feu

Publicités

Un jeune togolais d’une vingtaine d’années a connu la mort après avoir été battu par les forces de l’ordre  la nuit dernière dans les environs d’Avedji-Limousine à Lomé. L’information a été révélée ce mercredi par nos confrères de Kpatimanews.

«Alors qu’il revenait de Zanguera, où il s’est rendu pour faire un travail, pour se rendre à son domicile sis à Adakpamé, il fut rattrapé par la nuit sur son chemin de retour. Interpellé par les forces de l’ordre dans les environs d’avedji-Limousine, il a été roué de coups jusqu’à éclatement de ses testicules. Il rendit l’âme à la suite de ces blessures. Sa moto a été transporté par ses assassins et gardé dans les locaux du commissariat de Djidjolé » écrivent nos confrères.

A LIRE AUSSI: Au Togo, le tramadol fait des ravages dans l’armée

Le week-end dernier, c’est dans la préfecture des Lacs qu’une septuagénaire a été battue à sang par les forces de l’ordre pour avoir enfreint la mesure du couvre-feu.

Quelques jours plus  tôt, un cas de viol a été signalé à Aného dès le 1er jour quand la mesure du couvre-feu a été prise par le président togolais pour réduire la propagation du virus Covid-19.

Rabson D

1 commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités