Nishamag

Affaire Papson Moutité: de nouvelles révélations qui enfoncent l’artiste

Il est bien vrai que toutes les activités sont au ralenti en cette période où la pandémie Covid-19 sévit avec puissance. Cependant, la justice va à une vitesse incroyable pour ceux qui croiraient être au-dessus de la loi. Nul n’est au-dessus de la loi, dit-on.

Eh bien, même les fils du pasteur ou encore les chantres qui font descendre la gloire du Ciel sur la terre. Avec l’affaire  Papson Moutité, l’actualité culturelle ne semble pas pour autant morte. Le sujet a fait couler beaucoup  d’encre et de salive.

D’après les pyschologues, l’homme est complexe. Autrement, il est impossible de comprendre tous les faits et gestes de ce dernier. Exactement, les garants de la justice ne croient pas à la bonne foi mais plutôt ramènent les déviants sur le droit chemin.

A LIRE AUSSI: Qui est Alfréda Ilana Kodjo, la « première dame ratée » du Togo ?

Papson Moutité, artiste togolais de la chanson, a été placé en garde à vue le 04 avril 2020 dans une affaire de sextape et de violences sexuelles sur plusieurs filles. Cette fois-ci, il n’a pas pu échapper à la prison étant donné que c’est un récidiviste.

Plusieurs années auparavant, Papson Moutité aurait publié les photos « nues » d’une ex-copine qui aurait mis fin à leur relation. Fils de pasteur, il commence la musique par les chorales et ensuite au sein des groupes de danse.

Justement, il a fallu qu’il soit poignardé environ six ans plus tôt pour devenir un chantre. En effet,  il a accompagné de nombreux artistes sur les scènes ouest-africaines. Et, grâce à un concours, en 2000, il décide d’adopter le style des chansons ivoiriennes. Aussi a-t-il collaboré avec feu Omar B sur le son « A bas les jaloux ».

A LIRE AUSSI: Voici pourquoi il y a beaucoup de « mères célibataires » à Lomé

Douter de la bonne foi d’un chantre est la dernière chose que feront les plus spirituels. Étant donné que le bon sens est la chose la mieux partagée au monde, il est difficile de penser que le chantre Papson Moutité est un déviant social.

Il se peut qu’il ignore le contenu du code pénal du Togo mais être ignorant du contenu de la sainte écriture en tant que chantre est aberrant. Sinon comment expliquer que le trafic d’influence, les vidéos pour adultes, ont été les  principaux chefs d’accusation retenus contre le chantre Papson Moutité par le juge. Ainsi donc, au-delà de la bonne de la foi de l’homme se cacherait-il un côté obscur ?

Sans doute. Nous sommes dans une génération où l’on n’a plus conscience de la normalité. La morale serait la dernière chose qui préoccupe la jeunesse. Se filmer en plein acte  semble être la distraction à l’ère du numérique.

Outre la vidéo pour adulte, les violences sexuelles à l’égard de plusieurs filles sont  l’un des chefs d’accusation retenus contre l’artiste du gospel. Il faut retenir que les violences sont punies par le code pénal du Togo.

Togo Matin

6 commentaires

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!