Nishamag

A Dakar, l’humouriste Eunice Zunon est en difficulté

Publicités
Après son brillant One woman show au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville, Eunice Zunon a décidé de prendre un repos bien mérité. La web humoriste a posé ses valises au Sénégal. Mais curieusement, depuis le pays de Senghor, “BB bouche pointue” a lancé un appel à l’aide au rappeur ivoirien Billy Billy.

Lire aussi: Affaire Aristo le Blédard: découvrez la bataille d’Adebayor pour lui

Eunice Zunon fait partie des figures montantes de l’humour en Côte d’Ivoire. La jeune Ivoirienne a réussi à se faire une place dans ce milieu très compétitif dominé par la gent masculine. Surnommée “BB bouche pointue”, la reine de l’affairage peut se vanter d’avoir plus d’un million d’abonnés sur sa page Facebook.

Comme pour faire taire ses détracteurs, Eunice Zunon a convié ses fans à son premier One woman show. C’était le vendredi 21 mai 2021 au Palais de la culture. Elle est parvenue à mobiliser plusieurs grands noms de la culture autour de son spectacle. Gohou Michel, Clémentine Papouet, Nastou et autres n’ont pas hésité à apporter leur soutien à la dulcinée (?) du chanteur camerounais Tenor. Eunice Zunon a fait salle comble. Coup d’essai, coup de maitre, serait-on tenté de dire.

Lire aussi: Affaire de viol: ça chauffe entre Gogoligo et Papson Moutité

Après avoir mis le Palais de la culture à ses pieds, la belle et sulfureuse humoriste s’envole pour le Sénégal afin de s’offrir du bon temps. Mais une publication d’ Eunice Zunon destinée à un rappeur ivoirien a attiré l’attention de plusieurs internautes.

“Le grand frère Billy Billy, on dirait mon argent est presque fini au Sénégal ici, entre temps, on m’a appelé de la Côte d’Ivoire là-bas pour me dire que ma voiture a eu un problème pardon, il faut envoyer l’argent là-bas pour moi, un jour je vais te rembourser comme tu es en bingue là”, a posté la web humoriste sur sa page Facebook. “Oman c’est chaud…on dit Bengué est dur vous n’entendez pas hein”, a répondu Billy Billy.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Nishamag
Publicités